Tout comprendre sur le rachat de crédits

Rachat de crédit : Quels éléments sont pris en compte par le prêteur ?

L’âge 

Avec la date de naissance de l’emprunteur, les fichiers de la Banque de France sont immédiatement consultés.

Un rachat de crédits est avant tout un emprunt qui est déterminé sur une durée. En fonction de l’âge, on va s’interroger quant à l’éventuel passage à la retraite pendant la durée du prêt et l’éventuelle baisse de revenus qui va en découler. Le prêteur calculera alors le taux d’endettement en anticipant la baisse de revenus.

Deuxièmement, plus l’emprunteur est âgé, plus le coût de l’assurance sera élevé, puisque les assureurs ajustent leur tarification en fonction de la table de mortalité. Cependant, toutes les compagnies d’assurance acceptent un âge de 75 ans en fin de prêt, voire 85 ans pour une partie. Bien sûr, des questionnaires médicaux vous seront demandés, mais étant donné que seul le risque décès est assurable, l’éventuelle majoration du tarif ne concernera que la prime-décès, puisque les autres garanties, telles que l’arrêt de travail ou l’invalidité, ne seront pas prises en compte.

La nature de sa résidence principale

Pour être éligible à un rachat de crédits, il faut avoir une résidence en France. Les taxes d’habitation et taxes foncières permettent de justifier de sa qualité, ou non, de propriétaire immobilier. Pour les prêts avec garantie hypothécaire, le bien pris en garantie devra obligatoirement être en France métropolitaine. N’imaginez pas pouvoir donner en garantie un bien en Espagne ou un bien en Nouvelle Calédonie ; le prêteur refusera cette garantie. Et pour cause… À tout moment, le prêteur doit, s’il a un doute sur la valeur du bien immobilier, aller le voir pour de bon. Les directions financières des banques n’ont pas prévu de payer des billets d’avion à leur personnel, pour cela.

Les revenus

L’avis d’imposition permet de constater les revenus imposables ; c’est toujours cette base de revenus qui est prise en compte par les prêteurs. Exit donc les 200 euros donnés par le voisin pour avoir sorti son chien pendant les vacances, les 500 euros payés en espèces par la voisine à qui on a refait la salle de bains pendant les week-ends… Seule la rente AT (Accident du Travail) qui n’est pas imposable, mais qui est pérenne, pourra dans certains cas être prise en compte.

Pour les professions indépendantes, commerciales, artisanales, le prêteur s’assurera d’un minimum de trois années d’activité, vérifiera que le revenu est constant ou en hausse, et prendra le plus souvent la moyenne des 3 dernières années.

Les comptes bancaires

En France, en 2018, il n’existe pas de fichier nominatif listant toutes les souscriptions de comptes bancaires. Certes, des recoupements au sein des groupes bancaires peuvent être effectués. À travers les trois derniers mois de vos comptes bancaires, le prêteur se fera une opinion quant à vos habitudes de consommation et de gestion. Il est important à cette étape de lui présenter la totalité des comptes existants, y compris comptes épargnes, pour ne pas faire naître en lui la suspicion d’avoir dissimulé d’autres crédits sur d’autres comptes. La confiance doit être réciproque.

Il est préférable de ne pas avoir souscrit de nouveaux crédits ou de nouveaux décaissements dans les crédits renouvelables lors des 3 mois précédents la demande de rachat de crédit, afin de ne pas être considéré comme comportement à risque.

Les différents types de rachats

A chaque rachat de crédit, ses spécificités

Contactez-nous pour plus d’infos : 02 38 411 470

Votre simulation gratuite & rapide

En quelques clic seulement,
évaluez les différentes possibilités qui s’offrent à vous et créez votre dossier.

OBTENEZ RAPIDEMENT
VOTRE RéPONSE DE PRINCIPE

Nos partenaires bancaires

Besoin d’aide.
On vous rappelle

GRATUITEMENT
ET SANS ENGAGEMENT.