lock Vous êtes dans un espace sécurisé

 

logomoderatio

 

FINANCEZ VOS PROJETS

Moderatio obtient pour la 4ème année consécutive le label en savoir plus
2017

 

projet solo

projet famille

projet maison

projet senior

 

 

 

 
Je suis inscrit sur un des fichiers gérés par la Banque de France, pouvez-vous intervenir ?

OUI, uniquement si vous êtes propriétaire (ou accédant) de votre bien immobilier, sous toutes réserves. En revanche, nous n’intervenons pas pour les demandes de financement professionnelles.

Pour un montant important, existe-t-il une possibilité de prêt sans hypothèque ?

OUI. MODERATIO vous propose le rachat de prêt cautionné. Celui-ci n’entraîne pas d’inscription hypothécaire et n’exige pas d’acte notarié

Puis-je faire racheter n'importe quel crédit ?

Tous les crédits peuvent être rachetés, quelle que soit sa nature. Dans certains cas, nous vous proposerons de conserver un de ces crédits. C’est le cas pour les crédits à 0% ou les prêts patronaux. L’expérience et le savoir-faire de nos analystes est à votre service, afin de vous proposer les conditions les plus avantageuses.

Quel est le cadre juridique encadrant le rachat de crédits ?

Les opérations de rachat de crédit sont, en effet, soumises aux mêmes dispositions légales que les crédits en général. La seule différence réside dans le fait que la nature de leur contrat peut parfois mener à des confusions, voire à des incompréhensions. Un rachat de crédit sous forme de prêt personnel sera par exemple soumis aux mêmes règles qu’un prêt à la consommation classique. En l’occurrence, il s’agit de respecter essentiellement le fameux délai de rétractation de 14 jours en vigueur, pour ces dossiers hors loi Scrivener.

Dans le cas d’un rachat de crédit avec garantie, ce seront les dispositions applicables aux prêts immobiliers (loi Scrivener) qui seront retenues. On retiendra notamment le délai de réflexion de 10 jours francs entre les dates de réception et d’acceptation de l’offre de prêt, sans oublier les pénalités exigibles en cas de remboursement anticipé.

Autre particularité depuis la mise en place de la nouvelle loi Lagarde :

  • Si la partie des prêts immobiliers dépasse 60 % du montant du prêt, c’est alors la réglementation des crédits immobiliers qui s’appliquera ;
  • Si en revanche, moins de 60 % de crédits immobiliers sont à racheter, c’est la réglementation des crédits à la consommation qui s’appliquera.

Quel est le coût de votre intervention ?

L’analyse de votre demande est gratuite. En cas d’avis favorable, nous vous préciserons le détail des frais inhérents au prêt (frais de banque, de notaire etc…). Tous ces frais sont d’emblée inclus dans la demande de prêt et donc dans la mensualité proposée.

Quel est le délai normal pour l’étude d’un dossier de rachat de crédits ?

Prétendre obtenir en ligne sur Internet un accord à sa demande de prêt est faux. Certes, l’outil électronique permet d’obtenir un avis de principe, mais votre demande de prêt passe systématiquement devant un comité d’engagement de la banque prêteuse, ce qui rend obligatoire un délai d’instruction. De sorte qu’un accord en rachat de crédit peut prendre plusieurs jours, voire parfois plusieurs semaines en cas de pièces manquantes.

Pour les prêts hypothécaires ou cautionnés, les délais peuvent être supérieurs, car la plupart des banques diligentent en plus de l’attestation de valeur du bien qui est demandée, une expertise dudit bien avant de donner un accord, ce qui rallonge les durées.

Dans les deux cas de figure, l’avis de principe n’a nullement valeur d’acceptation de votre demande de prêt. Attendez donc les offres avant de vous positionner et considérez l’accord de principe uniquement comme un élément rassurant…

Après réception de l’offre de prêt et acceptation de celle-ci, il faut purger les délais légaux de rétractation, afin que le décaissement du prêt soit effectif. En cas de prêt hypothécaire, c’est le notaire qui a en charge de régler chaque créancier ; il faut alors veiller à la diligence d’exécution du notaire.

Evidemment, toutes ces charges et attributions sont prises en compte par MODERATIO afin que l’emprunteur n’ait pas à s’inquiéter du bon déroulement de son dossier.

Quels éléments sont pris en compte par le prêteur ?

  • L’âge : Avec la date de naissance de l’emprunteur, les fichiers de la Banque de France sont immédiatement consultés.

Un rachat de crédits est avant tout un emprunt qui est déterminé sur une durée. En fonction de l’âge, on va s’interroger quant à l’éventuel passage à la retraite pendant la durée du prêt et l’éventuelle baisse de revenus qui va en découler. Le prêteur calculera alors le taux d’endettement en anticipant la baisse de revenus.

Deuxièmement, plus l’emprunteur est âgé, plus le coût de l’assurance sera élevé, puisque les assureurs ajustent leur tarification en fonction de la table de mortalité. Cependant, toutes les compagnies d’assurance acceptent un âge de 75 ans en fin de prêt, voire 85 ans pour une partie. Bien sûr, des questionnaires médicaux vous seront demandés, mais étant donné que seul le risque décès est assurable, la majoration du tarif ne concernera que la prime-décès, puisque les autres garanties, telles que l’arrêt de travail ou l’invalidité, ne seront pas prises en compte.

  • La nature de sa résidence principale : Pour être éligible à un rachat de crédits, il faut avoir une résidence en France. Les taxes d’habitation et taxes foncières permettent de justifier de sa qualité ou non de propriétaire immobilier. Pour les prêts avec garantie hypothécaire, le bien pris en garantie devra obligatoirement être en France métropolitaine. N’imaginez pas pouvoir donner en garantie un bien en Espagne ou un bien en Nouvelle Calédonie ; le prêteur refusera cette garantie. Et pour cause…À tout moment, le prêteur doit, s’il a un doute sur la valeur du bien immobilier, aller le voir pour de bon. Les directions financières des banques n’ont pas prévu de payer des billets d’avion à leur personnel, pour cela.
  • Les revenus : L’avis d’imposition permet de constater les revenus imposables ; c’est toujours cette base de revenus qui est prise en compte par les prêteurs. Exit donc les 200 euros donnés par le voisin pour avoir sorti son chien pendant les vacances, les 500 euros payés en espèces par la voisine à qui on a refait la salle de bains pendant les week-ends… Seule la rente AT (Accident du Travail) qui n’est pas imposable mais qui est pérenne pourra dans certains cas être prise en compte.

Pour les professions indépendantes, commerciales, artisanales, le prêteur s’assurera d’un minimum de trois années d’activité, vérifiera que le revenu est constant ou en hausse, et prendra le plus souvent la moyenne des 3 dernières années.

  • Les comptes bancaires : En France, en 2014, il n’existe pas de fichier nominatif listant toutes les souscriptions de comptes bancaires. Certes, des recoupements au sein des groupes bancaires peuvent être effectués. À travers les trois derniers mois de vos comptes bancaires, le prêteur se fera une opinion quant à vos habitudes de consommation et de gestion. Il est important à cette étape de lui présenter la totalité des comptes existants, y compris comptes épargnes, pour ne pas faire naître en lui la suspicion d’avoir dissimulé d’autres crédits sur d’autres comptes. La confiance doit être réciproque.

Il est préférable de ne pas avoir souscrit de nouveaux crédits ou de nouveaux décaissements dans les crédits renouvelables lors des 3 mois précédents la demande de rachat de crédit, afin de ne pas être considéré comme comportement à risque.

Qui peut prétendre à un rachat de crédits ?

Le rachat de crédits s’adresse à toutes les personnes physiques qui ont trop de crédits et qui veulent rééquilibrer durablement leur budget tout en dégageant plus de revenus disponibles pour vivre mieux. Il n’est donc pas proposé aux personnes morales (sociétés, associations…) qui disposent d’autres outils financiers.

Il subsiste de nombreuses idées reçues. Bien souvent les retraités pensent qu’il faut être obligatoirement salarié, les locataires pensent qu’il faut être impérativement propriétaire et une grande partie d’emprunteurs pense qu’il faut être en situation de surendettement pour effectuer un rachat de crédits. En réalité, ces solutions financières s’adaptent à tous les profils d’emprunteurs.

Le rachat de crédit est par définition une opération de crédit. Ce qui signifie qu’il faut percevoir des revenus réguliers et pérennes, pour pouvoir s’acquitter du bon règlement de ce crédit auprès du prêteur. Le rachat de crédits s’adresse bien sûr aux personnes trop endettées qui étouffent sous la charge mensuelle du cumul des crédits souscrits mais c’est aussi une solution financière pour toutes personnes qui souhaitent retrouver un peu plus de pouvoir d’achat.

Le rachat de crédits s’impose donc comme un outil de gestion budgétaire qui permet aux ménages français de gagner du pouvoir d’achat, d’améliorer leur situation financière, tout en retrouvant de la souplesse dans leur budget mensuel… Ceci permet de relancer la consommation qui reste le moteur principal de la croissance.

Si mon prêt est hypothécaire, puis-je vendre mon bien immobilier ?

OUI. Vous restez propriétaire de votre bien immobilier. Votre seule obligation, est de rembourser en cas de vente de votre bien immobilier, la banque prêteuse.

 

 

 

 

Depuis votre intervention, notre vie a changé, plus de soucis avec notre banquier, plus d’agios qui nous ruinaient de plus en plus… nous pensions notre situation insolvable. Merci encore…

Chaque fois que j’ai téléphoné, j’ai trouvé une grande écoute et beaucoup d’humanité ; nous pourrons enfin repartir sur de bonnes bases financières ; il est très important de trouver une personne qui sache être à votre écoute au lieu de vous culpabiliser davantage…

Grâce à votre haute compétence et votre travail de haute qualité, nous avons pu nous extraire de l’épouvantable situation dans laquelle nous nous étions engagés depuis plusieurs années. Nous avons encore bien du mal à réaliser que ce changement tant espéré se soit produit. Notre vie est plus sereine et agréable, nous vous remercions de nous avoir aidés à atteindre notre objectif…

Notre endettement ne nous permettait plus de réaliser nos projets d’adoption ; j’ai contacté MODERATIO, mon dossier a été traité rapidement, efficacement et surtout avec beaucoup de disponibilité et d’écoute. Grâce à votre intervention, nous avons repris nos démarches d’adoption. Nous sommes sortis du surendettement et les 2 orphelins Roman et Janine vont bientôt pouvoir retrouver une famille…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Téléchargez gratuitement l'application Iphone / Ipad incluant

une calculette financière, un tableau d'amortissement de vos prêts

et un formulaire de rachat de crédits

app store

Modératio est membre du réseau By-Soluce

Logo Bysoluce

 

 


 

 

SARL au capital au capital de 10.000 € - SIREN 480 841 071 - Mandataire non exclusif - Enregistré à l'Orias sous le n° 12065613 - www.orias.fr - M.I.A.S de la SAS ASSUREV www.assurev.fr enregistrée à l'ORIAS sous le n° 16004700

Sous le contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel 61 rue Taitbout 75009 Paris - www.acpr.banque-france.fr. Procédure de recours à adresser à AFC - Service réclamation - 124 rue de la Juine - Porte G - 45160 OLIVET

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Aucun verserment de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d'un particulier avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Conformément à la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent.

RC PRO ALLIANZ n° 49177448 à hauteur de 800.000 € par période d'assurance

 

 


 

logomoderatio

 

Besoin d'aide, on vous rappelle ! du lundi au vendredi, de 9h à 18h, notre service clients vous rappelle gratuitement pour répondre à vos questions
Nom obligatoire
N° obligatoire
Merci, un analyste va vous appeler.